7 faits à connaître sur la blatte Germanique (coquerelle)

10/24/2017 - Terminix Québec

Découvrir une coquerelle dans son logis ou son entreprise est une expérience pour le moins perturbante. Est-elle seule ou est-elle membre d’une famille imposante? Chez Groupe Cameron, Filiale Terminix, nous avons développé des méthodes efficaces pour chasser ces créatures nuisibles. Pour en savoir plus sur la blatte, lisez cet article!

Fait no 1 : les coquerelles ne peuvent pas voler

Les coquerelles possèdent des ailes (appelées élytres) qui leur permettent d’amortir leur chute lorsqu’elles se déplacent d’une surface à une autre (du comptoir au plancher, par exemple). Ainsi, elles « planent » plus qu’elles ne volent.

Fait no 2 : les blattes transmettent des maladies

Puisqu’elles circulent partout — ce sont d’infatigables exploratrices! —, les blattes accumulent sur leurs pattes des germes et des bactéries qui peuvent nuire à l’humain, particulièrement aux personnes au système immunitaire vulnérable (asthmatiques, enfants, personnes âgées, etc.).

Fait no 3 : les coquerelles se reproduisent facilement

On estime qu’au cours de sa courte existence (une quinzaine de mois, maximum), une femelle peut à elle seule engendrer une descendance de plus de 1400 blattes!

Fait no 4 : les blattes sont omnivores

Les blattes sont gourmandes et elles raffolent de tout : pas étonnant qu’on les retrouve souvent dans les garde-manger et les restaurants! Leur menu? Des fruits, de la viande, des céréales, des cheveux, du dentifrice et des excréments, entre autres. Bon appétit!

Fait no 5 : les coquerelles détestent le froid

Originaires des pays tropicaux, les coquerelles sont aux anges dans les endroits chauds et humides. Dans le froid, elles meurent en peu de temps.

Fait no 6 : les blattes fuient la lumière

Vous verrez rarement des blattes en plein jour, car celles-ci s’activent la nuit venue. Si vous revenez tard à la maison et que vous allumez la lumière, les blattes retourneront se cacher en un éclair!

Fait no 7 : les blattes sont difficiles à exterminer

Il est très fréquent que les coquerelles résistent aux tentatives d’extermination « maison » — l’utilisation de pièges et d’insecticides, par exemple. Mieux vaut faire confiance à un exterminateur d’expérience pour dire adieu à ces locataires indésirables!

Chez Groupe Cameron, Filiale Terminix, nous sommes des spécialistes en extermination d’insectes envahissants (guêpes, blattes, punaises de lit, fourmis, etc.) et de rongeurs (rats, souris) à Sherbrooke, à Trois-Rivières, à Québec et à Montréal. Vous cherchez un exterminateur qui utilise des procédés respectueux de l’environnement? Appelez-nous!

Demandez votre évaluation gratuite (extermination de coquerelles)