L’apiphobie (peur des guêpes), causes et symptômes.

05/31/2017 - Terminix Québec
Chez Groupe Cameron — Terminix Québec, nous recevons régulièrement des appels de clients aux prises avec des invasions de guêpes. Grâce à nos techniciens certifiés et à nos procédés efficaces de gestion parasitaire, nous pouvons retirer les nids de ces insectes nuisibles en toute sécurité. Hauteurs, espaces clos, avions, orages… à chacun sa phobie! Si la perspective de croiser le chemin d’une guêpe ou d’une abeille vous effraie au point de vous empêcher de faire un pique-nique au parc ou de casser la croûte sur une terrasse, c’est que vous souffrez d’apiphobie. L’apiphobie comprend la peur des guêpes et d’autres insectes piqueurs tels que l’abeille, le frelon ou le bourdon. Les personnes qui en souffrent, incluant celles qui n’ont pas d’allergie aux piqûres, sont extrêmement craintives face à ces insectes. Les origines de cette peur irrationnelle ont habituellement un lien avec une mauvaise expérience (s’être fait piquer sur une partie du corps très sensible pendant l’enfance, par exemple). En présence d’un insecte potentiellement dangereux, les apiphobes présentent divers symptômes :
  • Cris d’hystérie;
  • Évanouissement;
  • Nausées;
  • Palpitations cardiaques;
  • Pleurs;
  • Rougeurs;
  • Sudation excessive;
  • Tremblements;
  • Etc.
Objectivement, la crainte d’être piqué par une guêpe est fondée, car en plus d’être douloureuses, les piqûres de cet insecte provoquent une réaction allergique chez près d’une personne sur 5. Dans certains cas, cette réaction engendre un choc anaphylactique, une situation d’extrême urgence pouvant entraîner la mort si des soins médicaux ne sont pas pratiqués dans les plus brefs délais. Conséquemment, une personne reconnue comme étant allergique aux guêpes doit tout mettre en œuvre pour éviter de se faire piquer. De surcroît, celle-ci doit obligatoirement — et en permanence — porter sur elle un auto-injecteur d’épinéphrine (EpiPen, Allerject, Twinject). Comment vaincre l’apiphobie? Divers traitements et thérapies existent pour traiter l’apiphobie avec succès. Mentionnons notamment l’approche cognitivo-comportementale, la thérapie EMDR et l’hypnose. Au fil des séances supervisées par un professionnel, la personne souffrant d’apiphobie parvient à mieux gérer ses pensées et ses réactions face aux insectes piqueurs et, graduellement, la terreur initiale s’estompe. Si votre phobie des guêpes handicape votre vie sociale et vous empêche de profiter pleinement de l’été, sachez qu’il n’est jamais trop tard pour aller chercher de l’aide! Vous cherchez un exterminateur fournissant des services professionnels à Montréal ou dans une autre région du Québec? Les experts du Groupe Cameron peuvent vous aider. Communiquez avec nous!
Demandez votre évaluation gratuite (extermination de guêpes)