Les fourmis

Fourmis charpentières

Fourmi charpentière

Les habitations à proximité de boisés ou d’arbres endommagés sont plus susceptibles d’être infestées. L’existence d’infiltrations d’eau (particulièrement au niveau des seuils de portes et fenêtres) et la présence de bois pourri au niveau de la structure d’un bâtiment favorisent la nidification de ces insectes. L’édification d’une colonie, à l’intérieur d’une résidence, débute par l’infiltration directe d’une femelle ailée (reine), l’introduction de matériaux ou bois de chauffage infestés ou la migration d’une colonie d’insectes vivant à l’extérieur.

La présence de ces insectes, à l’intérieur, durant les mois d’hiver, confirme l’existence d’une colonie déjà établie entre les murs. Les sentiers de circulation peuvent être de 30 pieds (près de 100 mètres). Une colonie peut compter plus de 3 000 fourmis charpentières et produit des individus sexués après 2 à 5 ans…

Depuis quelques années, les infestations de fourmis charpentières sont de plus en plus fréquentes au Québec et leur contrôle est considéré comme des plus difficiles.

En savoir plus


Fourmis de pavé

Fourmis de pavé

Plus de 8 800 espèces de fourmis de pavé ont été identifiées. Environ 100 espèces au Québec. Une colonie peut compter plus de 3 000 insectes. Les ouvrières peuvent vivre jusqu’à 7 ans et la reine, de 10 à 17 ans. Les ouvrières s’infiltrent dans les habitations à la recherche de nourriture, sans toutefois y établir de colonies. La présence de monticules sablonneux à l’extérieur démontre l’existence de colonies.

Il n’existe, pour ainsi dire, aucune structure vraiment hermétique aux infiltrations de fourmis… Afin d’éviter la présence de fourmis dans les habitations, il faut garder les lieux propres et en bon état. Les fissures et ouvertures dans la structure doivent être obstruées avec les matériaux requis. À l’extérieur, un contrôle efficace et assidu doit être effectué au niveau des fourmilières apparentes.

En savoir plus


Fourmis pharaon

Fourmis pharaon

Ces fourmis préfèrent les endroits chauds et humides et nidifient sous les planchers de béton, dans les murs, derrière les poêles, dans les conduits et boîtes électriques et près de la tuyauterie. Les femelles reproductrices peuvent pondre de 350 à 450 oeufs. Une colonie peut compter plusieurs reines et des centaines de milliers (300 000) de fourmis pharaons.

Pour éviter l’infiltration des fourmis pharaons, il est nécessaire d’obstruer adéquatement les fissures accessibles au niveau de la structure tel que le solage et périmètre de la dalle de béton délimitant un plancher. Il importe de plus, de garder les lieux propres et en bon état. L’élimination des fourmis pharaons exige une bonne connaissance des habitudes de l’insecte et ne peut être limitée à la simple utilisation de pesticide…

En savoir plus