Profil des lépismes argentés et thermobies (poissons d’argent)

Se propagent d’un appartement à un autre en circulant sur la tuyauterie et le filage électrique. S’infiltrent à l’intérieur des bâtiments par l’introduction de matériaux, cartonnages ou produits infestés. Les femelles pondent entre 50 et 100 oeufs, dans les fissures et sous certains objets. Selon l’espèce et les conditions, l’éclosion des oeufs prend de 15 à 40 jours. Le cycle de vie complet est d’environ 3 mois à 3 ans. Peuvent survivre jusqu’à 300 jours sans s’alimenter. Dans les immeubles à logements, les interventions localisées et l’utilisation de pesticides à effet chasseur, peuvent provoquer une « migration forcée » des insectes vers d’autres logements et donc, contribuer à étendre l’infestation…

Insectes de l’ordre des thysanoures et de la famille des lepismatidae.

Taille

  • Adulte : 12 à 13 mm

Description

  • Insectes sans ailes dont le corps, recouvert d’écailles, a la forme d’une carotte
  • Possèdent de longues antennes et 3 filaments rigides à l’extrémité de l’abdomen
  • Le lépisme argenté est de couleur gris argent tandis que la thermobie est plutôt grisâtre avec des taches foncées
  • Les pattes sont très courtes

Développement

  • Métamorphose graduelle (les jeunes ont la même apparence que les adultes)
  • Les femelles pondent entre 50 et 100 oeufs, dans les fissures et sous certains objets
  • Selon l’espèce et les conditions, l’éclosion des oeufs prend de 15 à 40 jours
  • Le cycle de vie complet est d’environ 3 mois à 3 ans
  • Peuvent survivre jusqu’à 300 jours sans s’alimenter
  • Le développement des lépismes est plutôt accentué par un taux d’humidité élevé tandis que la thermobie nécessite beaucoup de chaleur (température élevée)

[read more= »En savoir plus » less= »Lire moins »]

Habitudes

  • Actifs principalement la nuit, ils préfèrent les endroits sombres et se cachent lorsqu’ils sont dérangés.
  • Ils se nourrissent de farine, de produits amidonnés, de résines, de colles et d’apprêts contenus dans certains textiles, la reliure des livres, le papier peint et autres produits du même genre.
  • Ils ne sont pas des vecteurs de maladies infectieuses, ils ne s’attaquent pas aux humains.
  • Ils se propagent d’un appartement à l’autre en circulant sur la tuyauterie et le filage électrique.
  • Ils s’infiltrent à l’intérieur des bâtiments par l’introduction de matériaux, de cartonnages ou de produits infestés, souvent lors des déménagements à partir d’immeubles infestés.

Mœurs

  • Originaires des pays chauds, ils se sont adaptés à notre climat en envahissant les endroits chauds et humides de nos habitations
  • Actifs principalement la nuit, ils préfèrent les endroits sombres et se cachent lorsqu’ils sont dérangés
  • L’humidité et la chaleur sont des éléments essentiels à leur survie
  • Se nourrissent de farine, produits amidonnés, résines, colles et apprêts contenus dans certains textiles, reliure des livres, papier peint et autres produits du même genre
  • Non vecteurs de maladies infectieuses, ils ne s’attaquent pas aux humains
  • Se propagent d’un appartement à un autre en circulant sur la tuyauterie et le filage électrique
  • S’infiltrent à l’intérieur des bâtiments par l’introduction de matériaux, cartonnages ou produits infestés

Risque d’infestation

ÉLEVÉ : Dans les immeubles à logements.

FAIBLE : Dans les résidences unifamiliales.

Prévention

Il est possible d’identifier la présence de ces insectes, et d’évaluer l’importance et l’étendue de l’infestation, en utilisant des pièges englués non toxiques, dans les endroits les plus susceptibles de les retrouver.

L’utilisation de l’aspirateur, pour nettoyer les endroits infestés, permet d’éliminer un certain pourcentage des oeufs et des adultes, tout en réduisant les sources d’alimentation. Il importe cependant de disposer du sac de l’aspirateur afin que ce dernier ne devienne pas une source d’infestation.

Répression

Dans les immeubles à logements, les interventions localisées et l’utilisation de pesticides à effet chasseur, peuvent provoquer une « migration forcée » des insectes vers d’autres logements et donc, contribuer à étendre l’infestation.

[/read]